Un projet de près de 1000 truies, 25000 porcelets ... dans une commune de 300 habitants . Qui aura le dernier mot ? L’enquête publique s’est achevée le 7 août dernier.

 Malgré la présence en Bretagne d’une forte concentration d’élevages hors sol, responsables des pollutions des eaux par les nitrates, phosphates, pesticides ... des odeurs que respirent les populations voisines et qui sont de gros émetteurs de gaz a effet de serre, il existe encore des éleveurs qui poussent à l’agrandissement de ce type d’élevage concentrationnaire.

A Trebrivan, situé en plein coeur du "château d’eau de la Bretagne", la "maternité" de près d’un millier de truies, produisant chacune, une vingtaine de porcelets par an, est dans ce sens, largement scandaleuse. Pour la population riveraine qui devra subir les nombreuses nuisances sonores et olfactives, comme pour les animaux à qui l’on impose des conditions de vie lamentables,  dans des cases avec très peu d’espace, nourris avec des protéines OGM, comme pour la qualité des eaux qui n’a jamais été restaurée, les algues vertes de nos plages sont toujours aussi abondantes pour en témoigner.

Il faut s'opposer au développement de ce type d’agriculture qui ne génère qu’un petit nombre d’emplois et soutenir le développement d’une agriculture avec plus d’agriculteurs, avec plus de diversité de productions, notamment biologiques ; une agriculture plus orientée vers des productions végétales et les circuits courts de distributions ...

goutal

Pétition à télécharger ICI